Vous êtes ici:

Fertilisation azotée : prévoir le fractionnement des apports

Par bubu16 | Publié le 07 Mars 2014 à 17:41
Fertilisation azotée : prévoir le fractionnement des apports

Les conditions douces et pluvieuses ont favorisé le développement des céréales qui affichent 8 à 10 jours d’avance. Pour les parcelles qui atteindront bientôt le stade épi 1 cm, il faut d’ores et déjà réfléchir aux prochaines interventions, notamment les apports d’engrais et le désherbage.

Lancer la discussion sur le forum

Attendre impérativement que les sols soient correctement ressuyés pour apporter l’engrais.

Dans les parcelles hydromorphes, les symptômes d’asphyxie et de carence induite se sont sensiblement accentués depuis la fin janvier. Il n’est malheureusement pas possible de corriger cet état d’excès d’eau par une quelconque intervention en culture. Outre le manque de portance pour intervenir sans abimer les sols, lorsque le sol est saturé d’eau, les plantes, asphyxiées, sont incapables d’absorber les éléments minéraux. L’azote minéral du sol est exposé au lessivage, l’engrais apporté dans ces conditions serait inévitablement gaspillé.
Il faut donc prendre son mal en patience et se tenir prêt à intervenir dès que le ressuyage des sols le permettra. En ce qui concerne l’alimentation en azote, rappelons qu’une carence passagère survenant de tallage à 1 nœud sera sans conséquence sur le rendement. Les besoins en azote doivent être accompagnés par une fertilisation surtout à partir du stade épi 1 cm et une faim d’azote en début de montaison peut ensuite être en bonne partie corrigée jusqu’à la sortie de la dernière feuille.

Priorité au désherbage, avant tout apport d’engrais azoté minéral, en particulier en situation de forte infestation de graminées

Les graminées d’automne sont en compétition directe avec la culture pour la lumière et les éléments minéraux. Un apport d’azote fertilise non seulement la culture mais aussi ses adventices qui sont alors plus robustes et difficiles à désherber et ont privé la céréale d’une partie des ressources en azote. La compétition s’installe dès la levée, il est essentiel de l’éliminer le plus rapidement possible pour préserver le rendement.

Adapter les doses d’apport et le fractionnement selon la date d’arrivée à épi 1 cm

L’étalement des dates de semis et l’extrême douceur persistante auront pour conséquence l’étalement important des dates d’atteinte du stade épi 1 cm. Il est donc essentiel de bien suivre cet indicateur dans les parcelles et d’adapter la fertilisation par grand type de situation (voir tableau de recommandations).

Rappel important

Les modalités de fractionnement et les dates proposées sont valables pour toutes les formes courantes d’azote employées (ammonitrate, solution, urée). Bien que les formes ammoniacales et uréiques nécessitent une étape de minéralisation, celle-ci est très rapide sous nos climats. Une anticipation supplémentaire des dates d’apport ne ferait qu’augmenter les risques de gaspillage en cas de pluies abondantes.


Voici nos recommandations de fractionnement selon les cas :

• parcelles proches du stade épi 1 cm (sols sains, semis précoces)


Cliquez sur l'image pour l'agrandir


• parcelles en cours de tallage (hauteur d’épi < 0.6 cm) - (sols hydromorphes et/ou, semis tardifs)


Cliquez sur l'image pour l'agrandir




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur ARVALIS-Institut du Végétal

Matériel et Equipements
A ce jour, compte-tenu des dates de semis précoces et des conditions climatiques actuelles –chaudes et déficitaires en pluviométrie- les récoltes de maïs fourrage pourraient avoir deux à trois semaines...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
« De la réussite du désherbage dépendra le niveau de rendement de la culture et l’enherbement de la parcelle lors des cultures suivantes » indique Bertrand Carpentier, expert du maïs fourrage chez ARVALIS...
Lire la suite >>>
Fertilisation
Il fait sec, même très sec sur de nombreuses régions, et les appports d'engrais azotés sont pour le moment inefficaces. Le saviez-vous ? il faut 15 mm de pluie pour valoriser un apport d’engrais azoté...
Lire la suite >>>
Services
La verse des céréales, qu’elle soit d’origine physiologique ou pathologique, peut engendrer des pénalités significatives (pertes de rendement, difficultés de récolte, dégradation de la qualité à la récolte...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Vivaces : intervenir sur des plantes suffisamment développées, en postlevée  Annuelles : intervenir sur des plantes peu dévelopées, en postelevée
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Sep 2020 188.25€/T   0.50
Déc 2020 189.25€/T   0.50
Mar 2021 191.25€/T   0.25
Mai 2021 192.50€/T   0.50

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Le Baromètre des marques Juin

Logo de Fendt

Catégorie Tracteurs

Logo de Claas

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Lemken

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de JCB

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de La Campagne

Catégorie Remorques

Logo de Hardi

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Bayer CropScience

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents