Vous êtes ici:

Bonne pratique : Désherbage maïs fourrage !

Par Joagri | Publié le 10 Mai 2017 à 11:34
Bonne pratique : Désherbage maïs fourrage !

« De la réussite du désherbage dépendra le niveau de rendement de la culture et l’enherbement de la parcelle lors des cultures suivantes » indique Bertrand Carpentier, expert du maïs fourrage chez ARVALIS - Institut du végétal. « Ces deux enjeux sont fondamentaux pour la réussite du maïs fourrage et c’est pourquoi les éleveurs doivent définir précocement leur stratégie de désherbage et ne pas exclure une seconde intervention si nécessaire ».

Lancer la discussion sur le forum

Observer et adapter pour lutter précocement

 


Un désherbage bien réalisé permettra de limiter l’impact nuisible des mauvaises herbes et de conserver le potentiel de la culture (en rendement et en qualité). Il limitera de plus le risque de réenherbement de la parcelle et l’enrichissement du stock grainier d’adventices pour les cultures suivantes et les parcelles voisines.

 


L’efficacité du désherbage dépend de plusieurs facteurs : la flore adventice (espèces et stades), le bon choix des herbicides (mode d’action et spectre d’efficacité), les conditions climatiques et le stade de développement du maïs lors de l’application.

 


Un désherbage mal maîtrisé = 15 % de fourrage en moins

 


La concurrence des adventices s’exerce précocement sur la culture de maïs, dès le semis et jusqu’à ce que la végétation recouvre l’inter-rang, c’est-à-dire vers 12 feuilles. Dans ces conditions, une lutte précoce est vivement recommandée, pour conserver tout le potentiel de la parcelle.

 


Les essais menés par ARVALIS - Institut du végétal sur le maïs fourrage montrent qu’une densité de 20 chénopodes par m2 peut réduire de 15 % le tonnage de matière sèche. A ce résultat s’ajoute le fait que certaines adventices rendent le fourrage impropre à la consommation par les animaux, du fait de leur toxicité (mercuriale, datura, …).

 


Deux passages herbicides pour une efficacité renforcée

 


Plus l’intervention herbicide est tardive, plus l’impact des adventices viendra contrarier le rendement. Et c’est d’autant plus vrai qu’avec la précocification des dates de semis, le maïs couvre le sol moins rapidement, ce qui allonge la période critique de sensibilité de la culture aux adventices. Un second passage herbicide est donc recommandé pour limiter ces effets indésirables.

 

 


Les stratégies de désherbage en un passage, un passage de post-semis pré-levée ou un passage de post-levée tardif, se révèlent le plus souvent décevantes avec des pertes de rendement significatives.
En cas d’application précoce, la persistance de l’herbicide peut ne pas être suffisante pour éviter les relevées d’adventices avant que le maïs ne couvre le sol. Dans ce cas, la parcelle ne sera pas propre à la récolte et même si le rendement est peu affecté (car la concurrence des adventices sera tardive), le stock de graines d’adventices sera lui reconstitué.

 


En cas de désherbage tardif (au-delà de 8-10 feuilles du maïs) et sous réserve d’une efficacité satisfaisante, le champ pourra apparaitre propre au moment de la récolte, mais la perte de rendement sera significative car la concurrence des adventices se sera exercée tôt, en pleine période de sensibilité de la culture.

 




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur ARVALIS-Institut du Végétal

Matériel et Equipements
A ce jour, compte-tenu des dates de semis précoces et des conditions climatiques actuelles –chaudes et déficitaires en pluviométrie- les récoltes de maïs fourrage pourraient avoir deux à trois semaines...
Lire la suite >>>
Fertilisation
Il fait sec, même très sec sur de nombreuses régions, et les appports d'engrais azotés sont pour le moment inefficaces. Le saviez-vous ? il faut 15 mm de pluie pour valoriser un apport d’engrais azoté...
Lire la suite >>>
Services
La verse des céréales, qu’elle soit d’origine physiologique ou pathologique, peut engendrer des pénalités significatives (pertes de rendement, difficultés de récolte, dégradation de la qualité à la récolte...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Vivaces : intervenir sur des plantes suffisamment développées, en postlevée  Annuelles : intervenir sur des plantes peu dévelopées, en postelevée
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Pour les parcelles de blés qui n’ont pas encore atteint le stade dernière feuille étalée ( DFE), la fraîcheur actuelle peut mettre en défaut la protection des feuilles sur variétés sensibles si le premier...
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Sep 2019 165.50€/T   -0.25
Déc 2019 169.50€/T   -0.50
Mar 2020 173.50€/T   -0.75
Mai 2020 176.75€/T   -0.50

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Forum

Derniers posts

Le Baromètre des marques Juillet

Logo de New Holland

Catégorie Tracteurs

Logo de New Holland

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Lemken

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de Claas

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Rolland

Catégorie Remorques

Logo de Berthoud

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Syngenta

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents