Vous êtes ici:

Helminthosporiose de l'orge: ARVALIS met en garde contre les semences infestées

Par Jean Moullart | Publié le 17 Avril 2013 à 14:31
Helminthosporiose de l'orge: ARVALIS met en garde contre les semences infestées

L’helminthosporiose causée par Drechslera teres est la principale maladie observée sur orge. La reconnaissance de la maladie n’est pas toujours aisée selon ARVALIS-Institut du Végétal tant les symptômes peuvent être variés. Pour limiter les risques de contamination, il faut respecter un délai minimum de deux ans entre deux orges, et veiller à ne pas utiliser des semences infestées. Si ces mesures prophylactiques ne suffisent pas, il faudra alors avoir recours aux pesticides.

Lancer la discussion sur le forum

L’helminthosporiose de l’orge se manifeste aussi bien sur l’orge d’hiver que sur l’orge de printemps. C’est la maladie la plus préjudiciable sur orge. Les pertes peuvent s’élever jusqu’à 35% du rendement final en absence de contrôle. Le champignon survit pendant l’hiver sur des résidus de paille mal incorporés ou des repousses d’orge. La contamination peut provenir également de semences infestées dès le départ. Au printemps, le champignon redevient actif. Il produit des spores sur des tissus nécrosés dans une atmosphère chaude et humide : températures comprises entre 5 et 35°C, avec un optimum de 12 à 16°C, et une hygrométrie d’au moins 95%. Le champignon gagne alors les différents étages foliaires en progressant du bas vers le haut par dissémination. Les spores sont disséminées principalement par le vent.

 

 

 

L’helminthosporiose de l’orge se manifeste par des taches bruns foncés, un halo jaune

La reconnaissance visuelle de l’helminthosporiose de l’orge n’est pas évidente tant les symptômes peuvent être diverses. Deux types de faciès sont distingués : le type « réseau » et le type « taches brunes ». Le type « réseau » forme des nécroses caractéristiques en « mailles de filet » qui sont entourées de halos jaunes de dimensions variables (photo 2). Le type « taches brunes » provoque des nécroses linéaires, rectangulaires plus ou moins arrondies, ou ovales, de couleur brun clair à brun foncé (photo 1). Au stade avancé, les différentes taches se rejoignent et induisent rapidement la nécrose des feuilles atteintes.

 

Pour un diagnostic sûr, il faut observer après un passage en chambre humide les taches à la loupe au grossissement × 30. Si des sporulations de couleur foncée, en forme de bâtons, sont repérées dans les nécroses foliaires, il s’agit bien de l’helminthosporiose de l’orge.

 

 

Proscrire les successions orge sur orge

Plusieurs mesures agronomiques préventives peuvent être mises en place pour éviter l’apparition de l’helminthosporiose. La première des règles est de ne pas cultiver orge sur orge car le champignon se conserve sur les pailles et les repousses. Une coupure d’au minimum 2 ans est fortement conseillée. L’incorporation des pailles au sol et l’élimination des repousses sont également des leviers efficaces pour réduire les risques, le semis direct est donc déconseillé. Attention à ne pas semer trop tôt l’orge d’hiver. Au début de l’automne, les températures douces favorisent la sporulation. Enfin, il convient d'utiliser des semences saines et désinfectées, et des variétés peu sensibles à l’helminthosporiose.

 

 

 

La période de contrôle débute à partir « d’1 nœud »

Si ces mesures préventives ne suffisent pas, la lutte phytosanitaire s’impose. Pour une bonne efficacité, le seuil d’intervention est fixé à 10% de feuilles atteintes pour les variétés sensibles, et 25% pour les variétés moyennement et peu sensibles.

Un programme type visant le complexe parasitaire comporte deux applications fongicides avec la première au stade premier nœud et un relais au stade sortie des barbes.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur ARVALIS-Institut du Végétal

Matériel et Equipements
A ce jour, compte-tenu des dates de semis précoces et des conditions climatiques actuelles –chaudes et déficitaires en pluviométrie- les récoltes de maïs fourrage pourraient avoir deux à trois semaines...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
« De la réussite du désherbage dépendra le niveau de rendement de la culture et l’enherbement de la parcelle lors des cultures suivantes » indique Bertrand Carpentier, expert du maïs fourrage chez ARVALIS...
Lire la suite >>>
Fertilisation
Il fait sec, même très sec sur de nombreuses régions, et les appports d'engrais azotés sont pour le moment inefficaces. Le saviez-vous ? il faut 15 mm de pluie pour valoriser un apport d’engrais azoté...
Lire la suite >>>
Services
La verse des céréales, qu’elle soit d’origine physiologique ou pathologique, peut engendrer des pénalités significatives (pertes de rendement, difficultés de récolte, dégradation de la qualité à la récolte...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Vivaces : intervenir sur des plantes suffisamment développées, en postlevée  Annuelles : intervenir sur des plantes peu dévelopées, en postelevée
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Mar 2020 187.50€/T   -4.00
Mai 2020 184.25€/T   -2.75
Sep 2020 178.50€/T   -2.25
Déc 2020 181.50€/T   -2.00

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Forum

Derniers posts

Le Baromètre des marques Janvier

Logo de John Deere

Catégorie Tracteurs

Logo de Claas

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Vaderstad

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de JCB

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Le Boulch

Catégorie Remorques

Logo de Hardi

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Bayer CropScience

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents