Vous êtes ici:

Ravageurs des protéagineux: surveiller les thrips et sitones en début de cycle

Par Jean Moullart | Publié le 15 Mars 2013 à 03:17
Ravageurs des protéagineux: surveiller les thrips et sitones en début de cycle

Les cultures de pois et féverole peuvent être attaquées en début de cycle par deux ravageurs: le thrips du lin et des céréales, et le sitone. ARVALIS-Institut du Végétal rappelle que la lutte nécessite une observation hebdomadaire des parcelles pour intervenir au bon moment. Si les deux ravageurs sont présents, la lutte insecticide en végétation exige souvent deux applications, car les thrips apparaissent avant les sitones.

Lancer la discussion sur le forum

Les sitones perturbent l’alimentation azotée des légumineuses. Le sitone (Sitona lineatus) est un charançon de 3,5 à 5 mm de long, de couleur brun rougeâtre. Il est nuisible de la levée du pois, jusqu’au stade 6 feuilles. Il arrive de manière échelonnée sur les parcelles de pois en volant depuis des zones refuges. L’ensemble de la France est concernée mais les régions Rhône-Alpes, PACA, Sud-Ouest, Poitou-Charentes, le grand Ouest et le Berry sont les plus attaquées.

 
Les larves de sitones détruisent les nodosités
La présence de sitones dans la parcelle se remarque par la présence d’encoches semi-circulaires sur le bord des feuilles. Dues aux morsures d’adultes, elles sont sans grande incidence contrairement aux destructions des nodosités par les larves qui perturbent l’alimentation azotée des cultures. Les pertes de rendement peuvent atteindre 10-12 q/ha dans les cas extrêmes, mais ne sont pas systématiques et souvent très limitées: quelques nodosités saines associées à l’azote du sol peuvent suffire à nourrir la plante.


La lutte contre les sitones vise l’adulte
Un traitement phytosanitaire à base de pyréthrinoïdes est préconisé lorsque 5 à 10 encoches au total sont repérées sur les premières feuilles. Au-delà d’un stade 6 feuilles pour les pois de printemps et 8 feuilles pour les pois d’hiver, il n’est plus nécessaire d’intervenir car les adultes ont déjà pondu au pied des plantes.

 



Thrips : des dégâts uniquement sur pois de printemps
Le thrips adulte (Thrips angusticeps) est un minuscule insecte noirâtre d’1 mm de long, tandis que la larve est jaune. Cet insecte peut occasionner d’importants dégâts sur pois de printemps. En revanche, aucune nuisibilité n’a été mise en évidence pour les pois d’hiver et les féveroles.

 


Des plantes chétives et naines à cause des thrips
Le thrips pique le végétal pour se nourrir. Ce faisant, il injecte une salive toxique dans la plante. Celle-ci initie alors de nombreuses ramifications et devient chétive et naine. Ses feuilles sont gaufrées avec des taches jaunes ou brunes. Le rendement du pois de printemps peut être sérieusement affecté, jusqu’à 30 q/ha, voire plus. La présence de thrips, même en grande quantité, n’engendre pas systématiquement des dégâts. Ils ne sont observés que lorsque les pois lèvent difficilement à cause de mauvaises conditions climatiques. Un précédent lin ou blé augmente le risque d’attaques.


Traiter les thrips sur plantes levées
Le seuil d’intervention est fixé à 1 thrips par plante observée. Il faut bien chercher dans les feuilles de pois en formation car l’insecte est minuscule. De même que pour les sitones, les traitements sont à base de pyréthrinoïdes. Cependant, il est rare de pouvoir maîtriser ces deux ravageurs par une seule application en végétation car le sitone apparaît souvent après le thrips du lin et des céréales. Il convient d’attendre qu’au moins 80% des plantes soient levées avant d’intervenir car les thrips présents dans les plantes non encore levées ne sont pas affectés par le traitement. Un traitement tardif, jusqu’au stade 6 feuilles, peut s’avérer nécessaire dans certaines situations pour limiter les dégâts.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur ARVALIS-Institut du Végétal

Matériel et Equipements
A ce jour, compte-tenu des dates de semis précoces et des conditions climatiques actuelles –chaudes et déficitaires en pluviométrie- les récoltes de maïs fourrage pourraient avoir deux à trois semaines...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
« De la réussite du désherbage dépendra le niveau de rendement de la culture et l’enherbement de la parcelle lors des cultures suivantes » indique Bertrand Carpentier, expert du maïs fourrage chez ARVALIS...
Lire la suite >>>
Fertilisation
Il fait sec, même très sec sur de nombreuses régions, et les appports d'engrais azotés sont pour le moment inefficaces. Le saviez-vous ? il faut 15 mm de pluie pour valoriser un apport d’engrais azoté...
Lire la suite >>>
Services
La verse des céréales, qu’elle soit d’origine physiologique ou pathologique, peut engendrer des pénalités significatives (pertes de rendement, difficultés de récolte, dégradation de la qualité à la récolte...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
Vivaces : intervenir sur des plantes suffisamment développées, en postlevée  Annuelles : intervenir sur des plantes peu dévelopées, en postelevée
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Mar 2020 195.75€/T   1.75
Mai 2020 194.00€/T   1.25
Sep 2020 187.00€/T   0.50
Déc 2020 189.00€/T   0.25

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Le Baromètre des marques Décembre

Logo de Fendt

Catégorie Tracteurs

Logo de Claas

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Vaderstad

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de JCB

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Rolland

Catégorie Remorques

Logo de Amazone

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Syngenta

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents