GÉNÉRATIONS FUTURES Générations Futures (ex-MDRGF)

(2 avis)
Générations Futures (ex-MDRGF)http://www.agriavis.com/documents/produit/optimized/7133/a6fb994259edeecc528f1037751da1ff6e6a816e.jpgGénérations Futures, ex-MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures), est une association, loi 1901, à but non lucratif. Cette association fondée par ingénieur agronome de l'INRA, Georges Toutain et un enseignant, François Veillerette, affirme se battre "depuis 1996 pour soutenir une agriculture saine, respectueuse de l'environnement et donc de la vie et dénoncer les conséquences négatives de l'agriculture intensive utilisant des pesticides et engrais de synthèse: pollution de l'eau, de l'air, des sols et des aliments par des résidus de pesticides toxiques, appauvrissement de la biodiversité (ex: disparition des abeilles), menaces sur la santé publique (ex: cancer, maladie de Parkinson...)…" "Générations Futures" travaille également à la promotion des milieux non agricoles sans pesticides (jardins, espaces verts etc.). A ce titre, Générations Futures s'oppose directement à l'UIPP (Union Des Industriels des Produits de Protection des Plantes) qui représente des firmes produisant des pesticides telles que Monsanto, Syngenta, Bayer, BASF etc. Générations Futures, un "lanceur d'alertes" - "Générations Futures" entend informer des dangers sanitaires liés à la pollution par les pesticides en diffusant des informations scientifiques fiables. Générations Futures annonce qu'il prend part pour cela à des conférences, participe à des groupes de travail officiels en France et à l'étranger, diffuse de l'information via diverses publications sur le sujet des pesticides... - Générations Futures vise à faire la promotion des alternatives agronomiques permettant, selon lui, à "obtenir des aliments sains, sans utiliser de pesticides". Toujours selon Générations Futures, "l'agriculture biologique et également la production intégrée qui réduit fortement le recours aux pesticides. A ce titre nous avons initié en 2004 le premier collectif français travaillant sur la question des pesticides: l'Action Citoyenne pour les Alternatives aux pesticides (ACAP) et organisons depuis 2006 la semaine pour les alternatives aux pesticides" Financement de Générations Futures, ex-MDRGF Générations Futures fonctionnerait uniquement grâce à la générosité de fondations et de ses adhérents qui garantissent son indépendance. Sans ces aides, Générations Futures affirme qu'il ne peut poursuivre son travail de fond sur les pesticides. Ce mode de fonctionnement lui permettrait de préserver son indépendance et sa liberté de parole.7133
Générations Futures
2.5512

 Donnez votre avis    Demander un avis

Prix catalogue : - €

MarchandPrixOffre
Aucune offre pour le moment

 Lancer la discussion sur le forum

Générations Futures, ex-MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures), est une association, loi 1901, à but non lucratif.

Cette association fondée par ingénieur agronome de l'INRA, Georges Toutain et un enseignant, François Veillerette, affirme se battre "depuis 1996 pour soutenir une agriculture saine, respectueuse de l'environnement et donc de la vie et dénoncer les conséquences négatives de l'agriculture intensive utilisant des pesticides et engrais de synthèse: pollution de l'eau, de l'air, des sols et des aliments par des résidus de pesticides toxiques, appauvrissement de la biodiversité (ex: disparition des abeilles), menaces sur la santé publique (ex: cancer, maladie de Parkinson...)…"


"Générations Futures" travaille également à la promotion des milieux non agricoles sans pesticides (jardins, espaces verts etc.). A ce titre, Générations Futures s'oppose directement à l'UIPP (Union Des Industriels des Produits de Protection des Plantes) qui représente des firmes produisant des pesticides telles que Monsanto, Syngenta, Bayer, BASF etc.



Générations Futures, un "lanceur d'alertes"

- "Générations Futures" entend informer des dangers sanitaires liés à la pollution par les pesticides en diffusant des informations scientifiques fiables. Générations Futures annonce qu'il prend part pour cela à des conférences, participe à des groupes de travail officiels en France et à l'étranger, diffuse de l'information via diverses publications sur le sujet des pesticides...


- Générations Futures vise à faire la promotion des alternatives agronomiques permettant, selon lui, à "obtenir des aliments sains, sans utiliser de pesticides". Toujours selon Générations Futures, "l'agriculture biologique et également la production intégrée qui réduit fortement le recours aux pesticides. A ce titre nous avons initié en 2004 le premier collectif français travaillant sur la question des pesticides: l'Action Citoyenne pour les Alternatives aux pesticides (ACAP) et organisons depuis 2006 la semaine pour les alternatives aux pesticides"



Financement de Générations Futures, ex-MDRGF

Générations Futures fonctionnerait uniquement grâce à la générosité de fondations et de ses adhérents qui garantissent son indépendance. Sans ces aides, Générations Futures affirme qu'il ne peut poursuivre son travail de fond sur les pesticides. Ce mode de fonctionnement lui permettrait de préserver son indépendance et sa liberté de parole.

AVIS GÉNÉRATIONS FUTURES GÉNÉRATIONS FUTURES (EX-MDRGF)

Avis positif le plus utile
Avis négatif le plus utile
Avis déposé le 19/02/2013 par ttitouan27
Les + du produit
  • Générations Futures fait parti comme le précise le webmaster des ONG qui interpellent nos dirigeants, les professionnels sur des sujets qui leurs sont sensibles. En ce qui nous concerne, il s'agira de l'usage des pesticides. La vision de GF est assez axée sur le bio. Idée assez logique dans leur démarche, considérant qu'il n'existe pas actuellement de " bons " produits qui pourraient être neutres sur la santé des applicateurs et du voisinage voire du consommateur et sur l'environnement en général. Aujourd'hui le nombre d'agriculteurs qui arrivent à se faire connaitre en maladie professionnelle augmente malgrè un parcours très souvent compliqué et long. La maladie de Parkinson est entrée au tableau des maladies pro. D'autres maladies pourraient suivre car reconnues dans d'autres pays européens. Le système agricole actuel est tellement dépendant de la chimie que trop peu d'agriculteur ose regarder autrement.
  • J'ai aussi assisté a certains de leur travaux qui ne se résumait pas au propos que vous décrivez. Des professeurs de médecine, des chercheurs de divers pays recoupait des études qui démontraient des liens entre des maladies et des expositions aux pesticides. Le ministère de l'agriculture travaille sur le sujet actuellement prenant conscience du danger et du scandale qui couve.

Voir plus...

Les - du produit
  • Les agriculteurs ont une image négative de cette association car ils la voient comme perturbatrice potentielle de leur quotidien. Ouvrons le dialogue mais pas de sourds...

Voir plus...

Avis déposé le 03/09/2012 par Jean Moullart
Les + du produit
  • L'association "Générations Futures", ex-MDRGF, se pose en "lanceur d'alertes". La société a besoin de lanceurs d'alertes. Encore faut-il que les causes qu'ils défendent soient justes et nobles, que les moyens qu'ils utilisent soient corrects. Sinon, toutes les associations, même les plus démoniaques, peuvent revendiquer ce titre.

Voir plus...

Les - du produit
  • J'ai assisté à une conférence de presse de Générations Futures, ex-MDRGF, il y a deux ans. Cette conférence de presse se déroulait à Paris devant un parterre de journalistes parisiens (après avoir discuté avec quelques uns, j'ai pu constater leur âme de "bobos"). François Veillerette avait invité WWF et le docteur Chevalier. Devant un parterre tout acquis à sa cause, le docteur Chevalier, nutritionniste, a critiqué d'emblée les pesticides par un raccourci mémorable... "Le mot "Pesticide" a le même suffixe que "homicide", que "fraticide", que "génocide", c'est donc que ce n'est pas bon pour la santé" a-t-il conclu tout de go... Bravo à cette démonstration scientifique. Je crains que l'association Générations Futures ne joue plus sur les peurs des gens que sur de véritables études scientifiques pour arriver à ses fins. Certes, les produits de protection des culture ne sont pas neutres. C'est pourquoi les agriculteurs les utilisent avec parcimonie. mais il ne faut pas oublier qu'ils ont affranchi les agriculteurs d'une partie du travail de binage à la main, qu'ils garantissent avant tout une qualité sanitaire des produits agricoles. Comment peut-on oublier cela aujourd'hui? Pourquoi jeter le bébé et l'eau du bain? J'appelle l'association Générations Futures à plus de modération dans ses propos et ses conclusions. Pourquoi ce retour à l'obscurantisme? N'oublions pas tout ce que la science nous a apporté.
  • J'ai filmé la conférence de presse et à la fin, un des organisateurs m'a demandé pourquoi j'avais filmé, ce que j'allais en faire. Quand on est si "innocent" et si pur, que craint-on d'être filmé? Je n'ai pas compris pour quoi il s'en émouvait...

Voir plus...


Les avis des utilisateurs

0 avis
1 avis
0 avis
0 avis
1 avis

Générations Futures Générations Futures (ex-MDRGF)

 Donnez votre avis

Les demandes d'avis sur le Générations Futures (ex-MDRGF) Donnez votre avis et gagnez 150 points

LES ACTUALITES CONCERNANT GÉNÉRATIONS FUTURES

30Jan.2014
Pour Générations Futures, l'étude indique les grandes insuffisances de l’évaluation qui ne tient compte...
29Nov.2013
François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, Corinne Lepage, député européen (parti « Cap21 »),...
20Nov.2013
L’association environnementale « Générations Futures » félicite le Sénateur écologiste Joël Labbé pour...
30Sep.2013
Alors que s'est achevée il y a quelques jours la consultation publique sur la Stratégie Nationale sur...

LES OFFRES

Aucune offre pour le moment.

VIDEOS

Aucune vidéo Générations Futures Générations Futures (ex-MDRGF) pour le moment.