Vous êtes ici:

Strip-Till travailler le sol avec un jet d’eau

Par Joagri | Publié le 19 Mars 2018 à 20:34
Strip-Till travailler le sol avec un jet d’eau

Une entreprise canadienne située dans la province de l'Ontario a créé un jet d’eau capable de remplacer les outils de travail du sol traditionnel. L’entreprise i-cubed vient d’effectuer les premiers essais pour le développement d'un outil strip-till. Avec cet outil la dent de travail du sol est remplacée par un jet d’eau à très haute pression.

I-Cubed a commencé à faire ses premiers développements sur l’idée d’un strip-till à jet d’eau haute pression il y a maintenant 10 ans. L’entreprise a commencé à travailler sur ce sujet à la demande de groupes d'agriculteurs qui avaient de plus en plus de difficulté à planter des graines en raison d’un trop grand nombre de résidus à la surface.

 

 

 

 

 

La technologie d'I-Cubed est de projeter de l'eau à 55 000 psi soit 3800 bars, la pression maximale est atteinte lorsque l’eau passe à travers un petit orifice en forme de saphir. "Il forme une très grande vitesse, un flux de très faible diamètre. Ce courant se déplace à Mach trois et il a la capacité de couper proprement à travers les résidus. La vitesse de semis peut être atteindre 12 km/h.

 

 

 

Les tests ont montré une germination plus précoce et des plantes de plus grande taille

 

L'outil est actuellement testé sur les terres agricoles des fermes familiales de l’entreprise et uniquement sur du maïs et du soja. Lors des tests c’est un semoir monograine John Deere modifié de six rangs qui a été utilisé. 

 

 

Lors des tests la partie du champ implanté avec le strip-till à jet d’eau a donné 20% de rendement en plus que la partie du champ implanté avec le strip-till classique à dent.

 

 

Le maïs semé avec le strip-till à jet d’eau a germé plus vite et à développer un système racinaire plus important que l’autre maïs ce qui explique la différence de rendement. Les tests sont cependant à confirmer avec l’aide d’agronomes et d’autres agriculteurs…

 

 




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)