Vous êtes ici:

Philippe Collin, nouveau porte-parole de la Confédération Paysanne

Par Jean Moullart | Publié le 09 Juillet 2009 à 16:28
Philippe Collin, nouveau porte-parole de la Confédération Paysanne
Philippe Collin, agriculteur dans l'Yonne et converti au bio en 1998 est le nouveau porte-parole de la Confédération Paysanne. Il est installé en Gaec.
Lancer la discussion sur le forum

Le Comité national est l'instance dirigeante du syndicat. Il est composé aujourd'hui de 40 délégués, qui représentent les structures départementales de la Confédération paysanne. Il est élu tous les deux ans lors du congrès. Le comité élit à son tour le secrétariat national, qui est l'instance exécutive du syndicat.


Le sécrétariat national actuel de la Confédération Paysanne a été élu par le Comité national suite au Congrès des 28-29 avril 2009 et se compose de 7 membres :

- Philippe Collin, paysan dans l'Yonn, porte-parole

- Véronique Villain, paysanne en Seine-Maritime,  secrétaire générale
-
André Bouchut, paysan dans la Loire, trésorier

- Michel David, paysan dans  l'Aude, secrétaire national
-
Régis Hochart, paysan dans le Tarn-et-Garonne, secrétaire national
-
Philippe Meynier, paysan en Corse, secrétaire national
-
Geneviève Savigny, paysanne dans les Alpes-de-Haute-Provence, secrétaire national

 

 

 

 

 

 

La Confédération Paysanne : "Un syndicat pour une agriculture paysanne et la défense de ses travailleurs"

La Confédération paysanne est un syndicat paysan, né en 1987, devenu et reconnu depuis comme une composante essentielle et incontournable du syndicalisme français.

Depuis sa création, la « Conf’ » remet en cause le modèle de développement agricole productiviste des 40 dernières années qui continue d’engendrer : une diminution constante du nombre de paysans, une baisse des prix agricoles, des surproductions à répétition, des crises sanitaires récurrentes, de fortes inégalités entre régions françaises, européennes et mondiales.

Ses adhérents sont tous paysannes ou paysans, en activité ou retraités, mais la Conf’ porte un message non corporatiste considérant que : l’agriculture et l’alimentation sont d’abord l’affaire de tous. Elle inscrit son projet dans une action plus vaste à l’échelle de la société, c’est pourquoi elle est un des acteurs et animateurs du mouvement social français et international.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)