Vous êtes ici:
Vidéo

Charles de Courson, député de la Marne: "Il faut décartéliser la Grande distribution!"

Par Jean Moullart | Publié le 14 Avril 2013 à 23:54
Charles de Courson, député de la Marne: "Il faut décartéliser la Grande distribution!"

Nous avons rencontré Charles de Courson, député de la 5ième circonscription de la Marne le 2 avril dernier. Nous lui avons posé une série de questions sur la thématique agricole. C'est un sujet que ce député d'une grande région agricole connaît bien. Par ailleurs, il est rapporteur de la mission Agriculture à l'Assemblée nationale. L'une des questions portait sur le pouvoir de la Grande Distribution en France. Pour Charles de Courson, appartenant au parti UDI (Union des Démocrates et Indépendants), il faut à tout prix diminuer le pouvoir des 5 grands groupes de la Distribution en France qui font la pluie et le beau temps sur l'économie alimentaire. Puisse ce député être un peu plus écouté par ses collègues et par les membres du gouvernement. En attendant, écoutez-le dans la vidéo ci-jointe.

Lancer la discussion sur le forum

Pour Charles de Courson, diplômé de l'ESSEC, ENARQUE, ex-conseiller référendaire à la Cour des Comptes, ex-haut-fonctionnaire à la direction du Budget, ex-conseiller au cabinet du ministre de l'Industrie Alain Madelin, la Grande Distribution est en situation d'oligopôle en France. Cette situation est absolument intenable pour les industries agro-alimentaires (IAA) et, par effet ricochet, pour les agriculteurs français qui ne sont pas en situation de négocier.

 

Lors de la loi de contractualisation voulue par le précédent Ministre de l’agriculture, Bruno Le Maire, Charles de Courson a fait entendre sa voix auprès du Ministre en lui demandant de réequilibrer les rapports de force entre les agriculteurs, les IAA et les quelques groupes de la Grande Distribution. Condition préalable selon lui à la bonne réussite de la loi de sur la contractualisation. Hélas, le député n’a pas été entendu et on en voit aujourd’hui les effets. Les producteurs de lait sont incapables de négocier à égal avec les IAA et avec la Grande Distribution.

 

Michel Edouard Leclerc, non sans un sens de la communication et du marketing aigu, a même proposé la semaine dernière un fonds pour aider les éleveurs. Mais ce n'est pas d'aumônes que les agriculteurs vivront...




Vidéo associée à cette actualité :




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur UDI

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Mar 2020 198.50€/T   2.50
Mai 2020 196.50€/T   2.50
Sep 2020 188.75€/T   1.75
Déc 2020 190.75€/T   1.75

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Forum

Derniers posts

Vous en êtes à quoi ?

publié par CEREALES76

presentation

publié par wilburmay

Le Baromètre des marques Décembre

Logo de Fendt

Catégorie Tracteurs

Logo de Claas

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Vaderstad

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de JCB

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Rolland

Catégorie Remorques

Logo de Amazone

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Syngenta

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents