Vous êtes ici:

LANO Analyses de reliquats azotés

(0 avis)
Analyses de reliquats azotéshttp://www.agriavis.com/documents/produit/optimized/9574/7a3d5811fbe57a573212ffaf396e6910dd86f09e.jpgLa méthode de calcul du bilan prévisionnel azote permet d’ajuster les apports de fumure azotée minérale aux besoins de la plante en prenant en compte les fournitures du sol en cours de culture, les apports organiques et la quantité d’azote minéral présente dans le sol au moment de l’ouverture du bilan. Sa mise en œuvre impose la mesure de l’azote minéral au minimum de son cycle dans le sol, c'est-à-dire en hiver (de mi-janvier à fin février, sauf cas particuliers), correspondant à une période de stabilité, avant la reprise de la minéralisation déclenchée par les remontées de température du sol. Cette analyse particulière, réalisée sur un profil de sol (2 à 3 niveaux de 30 cm d’épaisseur chacun, suivant le type de sol et de culture), est appelée « mesure des reliquats azote de sortie d’hiver ».   La quantité d’azote minéral mesurée à l’analyse est intégrée dans le calcul du bilan prévisionnel. Les autres postes du bilan sont modélisés, suivant les nombreuses références disponibles et régulièrement mises à jour. Au final, le bilan fournit une prévision de l’apport complémentaire nécessaire, sous forme d’engrais azotés minéraux de synthèse.     Le LANO explique pourquoi mesurer les reliquats azote et calculer ses bilans azote ? La mise en œuvre de ces techniques reste la méthode la plus fiable pour optimiser les rendements agronomiques et économiques de vos cultures.   Le LANO explique que les analyses de reliquats azotés permettent d’atteindre un optimum : - agronomique : la juste dose au meilleur moment, pour un rendement maximum - économique : la meilleure efficacité pour un coût minimum - qualitatif : la réponse à un cahier des charges encadré sur certaines cultures (orges de brasserie, betteraves, blés améliorants, blés durs, pommes de terre à chair ferme…° - environnementale : la juste dose au meilleur moment, pour limiter tout risque de pertes de nitrates vers les nappes souterraines ou les rivières     Le LANO rappelle si besoin les effets indésirables d’une fertilisation azotée non raisonnée Un excès d’azote entraîne : développement de maladie, verse, échaudage, risques de carence induite en soufre, excès de taux de protéines, pollution des ressources en eau…et trou dans le portefeuille Un manque d’azote entraîne : pertes de rendement, sensibilité aux accidents culturaux, baisse du taux de protéines…   Maîtriser et optimiser ses coûts renforce selon le LANO par la même occasion l’image d’une agriculture responsable et consciente des enjeux environnementaux face aux doutes et attaques des nos concitoyens urbains et rurbains.     Comment le LANO mesure les reliquats azotés ? La terre fraîche est mise en contact avec de l’eau additionnée de chlorure de potassium (KCl). Après agitation, l’extrait est dosé en spectrophotocolorimétrie automatique. Les résultats sont exprimés en kg/ha d’azote nitrique et ammoniacal (N-NO3 et N-NH4).     Le LANO rappelle l’importance de remplir très sérieusement le questionnaire agronomique La précision du calcul des différents postes du bilan azote dépend directement de la précision des informations fournies sur le questionnaire agronomique spécifique. Toutes les informations demandées nous sont nécessaires. En cas d’absence de certaines informations (espèce, précédent cultural, type de sol…), le calcul est impossible. Soyez complets et précis !9574
LANO
0510

 Donnez votre avis    Demander un avis

Prix catalogue : - €

MarchandPrixOffre
Aucune offre pour le moment

 Lancer la discussion sur le forum

La méthode de calcul du bilan prévisionnel azote permet d’ajuster les apports de fumure azotée minérale aux besoins de la plante en prenant en compte les fournitures du sol en cours de culture, les apports organiques et la quantité d’azote minéral présente dans le sol au moment de l’ouverture du bilan. Sa mise en œuvre impose la mesure de l’azote minéral au minimum de son cycle dans le sol, c'est-à-dire en hiver (de mi-janvier à fin février, sauf cas particuliers), correspondant à une période de stabilité, avant la reprise de la minéralisation déclenchée par les remontées de température du sol. Cette analyse particulière, réalisée sur un profil de sol (2 à 3 niveaux de 30 cm d’épaisseur chacun, suivant le type de sol et de culture), est appelée « mesure des reliquats azote de sortie d’hiver ».

 

La quantité d’azote minéral mesurée à l’analyse est intégrée dans le calcul du bilan prévisionnel. Les autres postes du bilan sont modélisés, suivant les nombreuses références disponibles et régulièrement mises à jour. Au final, le bilan fournit une prévision de l’apport complémentaire nécessaire, sous forme d’engrais azotés minéraux de synthèse.

 

 

Le LANO explique pourquoi mesurer les reliquats azote et calculer ses bilans azote ?

La mise en œuvre de ces techniques reste la méthode la plus fiable pour optimiser les rendements agronomiques et économiques de vos cultures.

 

Le LANO explique que les analyses de reliquats azotés permettent d’atteindre un optimum :

- agronomique : la juste dose au meilleur moment, pour un rendement maximum

- économique : la meilleure efficacité pour un coût minimum

- qualitatif : la réponse à un cahier des charges encadré sur certaines cultures (orges de brasserie, betteraves, blés améliorants, blés durs, pommes de terre à chair ferme…°

- environnementale : la juste dose au meilleur moment, pour limiter tout risque de pertes de nitrates vers les nappes souterraines ou les rivières

 

 

Le LANO rappelle si besoin les effets indésirables d’une fertilisation azotée non raisonnée

Un excès d’azote entraîne : développement de maladie, verse, échaudage, risques de carence induite en soufre, excès de taux de protéines, pollution des ressources en eau…et trou dans le portefeuille

Un manque d’azote entraîne : pertes de rendement, sensibilité aux accidents culturaux, baisse du taux de protéines…

 

Maîtriser et optimiser ses coûts renforce selon le LANO par la même occasion l’image d’une agriculture responsable et consciente des enjeux environnementaux face aux doutes et attaques des nos concitoyens urbains et rurbains.

 

 

Comment le LANO mesure les reliquats azotés ?

La terre fraîche est mise en contact avec de l’eau additionnée de chlorure de potassium (KCl). Après agitation, l’extrait est dosé en spectrophotocolorimétrie automatique. Les résultats sont exprimés en kg/ha d’azote nitrique et ammoniacal (N-NO3 et N-NH4).

 

 

Le LANO rappelle l’importance de remplir très sérieusement le questionnaire agronomique

La précision du calcul des différents postes du bilan azote dépend directement de la précision des informations fournies sur le questionnaire agronomique spécifique. Toutes les informations demandées nous sont nécessaires. En cas d’absence de certaines informations (espèce, précédent cultural, type de sol…), le calcul est impossible. Soyez complets et précis !

AVIS LANO ANALYSES DE RELIQUATS AZOTÉS

Avis positif le plus utile
Avis négatif le plus utile

Aucune donnée

Aucune donnée


Les avis des utilisateurs

0 avis
0 avis
0 avis
0 avis
0 avis

LANO Analyses de reliquats azotés

 Donnez votre avis

Les demandes d'avis sur le Analyses de reliquats azotés Donnez votre avis et gagnez 150 points

LES ACTUALITES CONCERNANT LANO

LES OFFRES

Aucune offre pour le moment.

VIDEOS

Aucune vidéo LANO Analyses de reliquats azotés pour le moment.