Twitter Facebook Google plus RSS
Agriavis.com : le site militant de l’Agriculture. Donnez votre avis sur vos matériels agricoles, engrais, semences et plants, produits phytos, services...
Logo AgriAvis.com
Nous sommes le 30 Août 2014:  Bienvenue sur AgriAvis.com.     Donnez votre avis sur le TRAXOS Pratic de SYNGENTA et gagnez 2 euros par avis

Vous êtes ici: Les Actualités Agricoles > Corinne Lepage déplore l'incapacité du Parlement à...

OK
Formulaire d'identification

Services

Corinne Lepage déplore l'incapacité du Parlement à verdir la PAC

le 13 Mars 2013 à 14:03
Le Parlement européen a voté aujourd'hui sur les quatre textes de la réforme de la politique agricole commune, qui doivent servir de mandant pour les négociations avec le Conseil des ministres. La Commission européenne propose notamment, afin de verdir la PAC, de conditionner 30% des paiements directs à la prise de mesures de verdissement (diversification des cultures, zones écologiques...). Corinne Lepage déplore que « sur un point clef de la réforme de la politique agricole commune, le verdissement, le Parlement européen a été incapable aujourd'hui de dégager une majorité sur aucun des amendements des différents groupes politiques ».

Qu'en pensez-vous ?   0 aime cet article J'aime   0 aime pas cet article Je n'aime pas

A l'issue du vote, Corinne Lepage, député européen, a déclaré :

"Le retour au texte initial de la Commission européenne, qui prévoit des mesures obligatoires de verdissement, est plutôt une bonne nouvelle pour l'environnement, car on échappe pour l'instant au verdissement "light" que souhaitaient les députés de la commission agriculture et le parti de droite (PPE), mais les négociations avec le Conseil vont s'avérer d'autant plus difficiles."

 

"Je déplore l'immobilisme du Parlement européen et l'incapacité des députés à se prononcer en faveur d'une réforme ambitieuse de la PAC. On touche là aux limites de la démocratie représentative qui a beaucoup de mal à prendre en compte l'environnement et les générations futures face aux lobbies".


Commentaires
Commenter l'Article