Vous êtes ici:

BASF Agro mise sur la méthode de confusion sexuelle pour lutter contre les tordeuses de la grappe dans les vignes

Par Jean Moullart | Publié le 04 Mai 2012 à 05:35
BASF Agro mise sur la méthode de confusion sexuelle pour lutter contre les tordeuses de la grappe dans les vignes

BASF Agro travaille depuis trente ans sur la confusion sexuelle afin de lutter contre l’Eudémis et la Cochylis, deux insectes prédateurs des vignes aussi appelés tordeuses de la grappe. Environ 25 000 hectares de vignes sont « confusées » à l’heure actuelle. BASF Agro annonce que ses chercheurs se penchent sur le développement d’un plastique biodégradable qui limiterait les désagréments posés par le non-enlèvement des diffuseurs après la période d’utilisation. La firme lancera dès 2013 un nouveau dispositif contre l’Eudémis, le Rak® 2 New. Enfin, BASF Agro fait des émules puisqu’elle annonce que plusieurs lycées viticoles intègrent cette méthode alternative complémentaire dans le programme scolaire des étudiants.

Lancer la discussion sur le forum

Avec, le lancement des écoles des Rak et la future commercialisation du « Rak 2 New », BASF Agro vise à développer la confusion sexuelle auprès des viticulteurs français. En Anjou, les lycéens du lycée agricole de Montreuil Bellay et du lycée viticole d’Amboise ont pu découvrir la méthode ce printemps. Cours théorique en salle et installation du dispositif sur les parcelles de l’exploitation de leur lycée ont permis de sensibiliser directement les étudiants viticulteurs à cette méthode de lutte contre les papillons nuisibles.

 

De plus, conformément aux engagements de BASF Agro, Rak2 New sera lancé en 2013. Rak2 New apportera selon la firme un meilleur confort d’utilisation (sécurisation de la diffusion lors des périodes froides et chaudes) à un prix optimisé, en adéquation avec les attentes des viticulteurs.

 

 

Les Rak nécessitent la solidarité entre viticulteurs

La méthode de confusion sexuelle exige une grande rigueur dans la pose ainsi qu’une action collective de la part des viticulteurs. Il faut disposer d’un ilot de parcelles contigües utilisant la même méthode de lutte et obtenir la volonté commune des exploitants de recourir ensemble à cette même technique. Les viticulteurs qui choisissent la confusion sexuelle s’appuient sur trois éléments clefs : un réseau viticole structuré, des viticulteurs motivés décidant de travailler ensemble cette méthode de lutte et une interprofession fédérant l’action et participant au suivi technique.

 

 

 Les Raks, une innovation agricole majeure selon BASF Agro

Les Rak de BASF Agro permettent de contrôler deux ravageurs, ennemis jurés de la vigne, qui sont l’Eudémis et la Cochylis, aussi appelés tordeuses de la grappe. La méthode se présente comme une alternative aux insecticides. Le principe : diffuser dans l’environnement une copie des phéromones émises par les papillons femelles. Les mâles sont alors désorientés et ne retrouvent pas les femelles. Sur le terrain, une baisse du nombre d’oeufs et donc de larves nuisibles est constatée. A terme, la population de ravageurs se réduit. Apparemment simple, la technique a cependant nécessité des années de mise au point, au cours desquelles BASF a travaillé en collaboration avec l’INRA en France, mais aussi la station viticole de Changins en Suisse et diverses Universités en Allemagne, dès les années 90.

 

 

Les Raks, une méthode contribuant à une agriculture durable

Ce procédé s’inscrit dans l’orientation de BASF Agro en faveur des méthodes complémentaires, pour répondre aux attentes environnementales croissantes de la filière et des consommateurs. La méthode de lutte Rak® contribue à la démarche de progrès Eco-acteurs de BASF Agro, en faveur d’une production durable conciliant économie, environnement et aspect sociétal. Comme toute solution homologuée, Rak® est à la fois respectueuse de l’utilisateur, du consommateur et de l’environnement.




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)


Autres articles sur BASF Agro

Protection des cultures
Après les premières applications du Zampro® MZ (association d’Initium® et de mancozèbe) de cette saison, BASF France - Division Agro met en avant pour la saison prochaine un nouveau mode d’action biochimique...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
BASF Division Agro vient d’obtenir l’homologation de l’herbicide Canopia sur toutes céréales à paille d’hiver et de printemps. Cet anti-gaillet à large spectre dicotylédones sera commercialisé dès la campagne...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
La technologie Clearfield colza proposée par BASF allie un herbicide de post-levée à des hybrides de colza qui lui sont tolérants. Afin d’en mesurer l’efficacité, la firme phytosanitaire a fait réaliser...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
La rouille jaune a connu une pression exceptionnelle en 2014 sur l’ensemble du territoire français en 2014, et bon nombre d’experts s’accordent à dire que la maladie pourrait aussi être au rendez-vous...
Lire la suite >>>
Protection des cultures
La firme phytosanitaire Basf vient d'homologuer Librax, spécialité a base de Xemium et de Metconazole. Xemium est la molécule SDHI la plus utilisée et le metconazole est efficace sur septoriose et  rouilles....
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Déc 2020 212.75€/T   1.25
Mar 2021 211.75€/T   1.50
Mai 2021 209.25€/T   0.75
Sep 2021 193.00€/T   0.50

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Forum

Derniers posts

avis prix chambre a air

publié par Fly49

Bien le bonjour

publié par anto RCB

traitement des lisiers

publié par benneval

Le Baromètre des marques Octobre