Vous êtes ici:

Des prix en hausse de 60% pour les engrais azotés entre juin 2010 et juin 2011

Par Jean Moullart | Publié le 27 Octobre 2011 à 13:10
Des prix en hausse de 60% pour les engrais azotés entre juin 2010 et juin 2011
A l’image des fortes fluctuations observées sur les marchés des grains, les cours des engrais connaissent des variations importantes qui se sont traduites par une augmentation de l’ordre de +60% sur les prix de l’azote en France entre juin 2010 et juin 2011. Delphine Leconte, consultante chez Agritel explique cette volatilité, entre autres, par la demande alimentaire mondiale en hausse, la hausse du prix des céréales et la disponibilité en gaz. Par ailleurs, la France ne représente que 2% des consommations mondiales d’engrais et pâtit donc des évolutions des cours en Mer Noire, en Chine, en Egypte ou aux USA.
Lancer la discussion sur le forum
D’un point de vue structurel, pour satisfaire les besoins d’une population mondiale de 9 milliards d’habitants à l’horizon 2050, l’agriculture devra relever le défi de l’augmentation de la productivité sur des surfaces agricoles limitées. Cela passera forcément par une intensification de la fertilisation, notamment dans les régions du monde où les doses appliquées sont encore nettement inférieures au 150 kg d’azote par hectare de céréales appliqués en Europe. Ainsi le bilan mondial en engrais est caractérisé par une demande structurellement en hausse, face à des disponibilités en matières première sans cesse remises en cause par les experts.

 

De plus, la demande en azote explose en Asie et en Amérique du Sud alors que plus de la moitié des réserves de gaz naturel sont concentrées sur la Russie, l’Iran et le Qatar. Les variations du prix du gaz naturel dans ces pays infligent forcément de la volatilité aux cours des engrais puisque le gaz représente 80% du coût de revient des engrais azotés.

 

L’Afrique du Nord détiendrait 32% des réserves mondiales de phosphate, or dans cette région sujette aux instabilités sociopolitiques, il n’est pas exceptionnel de connaître d’importantes restrictions de production.

 

Par ailleurs, les niveaux de prix des céréales déterminent les budgets à allouer aux intrants pour les campagnes suivantes. En 2010/2011, la demande en engrais a augmenté dans les principaux bassins de production agricole, tirant leurs cours à la hausse. Dans ce contexte, les prix des engrais sont clairement variables d’une campagne à l’autre au gré des bilans fondamentaux des éléments fertilisants, et en fonction des cours des principales commodities, énergétiques et agricoles.

Faute de pouvoir maitriser les variations des cours et à défaut d’un marché à terme de l’engrais performant à l’heure actuelle, Agritel a donc développé des outils de gestion de risque des prix sur les engrais, basés sur des stratégies d’arbitrage sur le gaz et les céréales. L’expertise et le savoir-faire d’Agritel en termes de services d’information, formation et conseil est ainsi déclinée sur les engrais, dans toujours la même perspective de réduction du risque de marges dans le secteur agricole. »




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)

Commenter l'article

Accès réservé aux membres

Vous devez être identifié pour pouvoir commenter l'actualité. Si vous avez déjà un compte sur agriavis.com, merci de vous identifier cliquant ici. Si vous n'avez pas de compte agriavis, vous pouvez vous en créer un en vous inscrivant ici.


Autres articles sur Agritel

Services
Michel Portier, expert des matières premières agricoles, directeur d’Agritel, vient tout juste de rentrer d'un séjour aux Etats-Unis. Il s'interroge sur les conséquences des emblavements de maïs record...
Lire la suite >>>
Services
Subissant la volatilité du monde financier, l’Agritel Volatility Index, mesure synthétique de la volatilité des options des marchés blé, colza et maïs Euronext, a rebondi en fin de mois à 24 % après près...
Lire la suite >>>
Services
La crise financière revient sur le devant de la scène, nourrie des difficultés politiques à résorber définitivement la crise des dettes publiques et de la dégradation de l’environnement macroéconomique,...
Lire la suite >>>
Services
 « La dégradation de la note souveraine de la dette américaine ébranle les marchés financiers, entrainant très vite dans leur sillage les marchés des matières premières agricoles. » explique Michel...
Lire la suite >>>
Services
Le contexte actuel est marqué par des appels d’offres en série des pays importateurs de céréales. La Russie dont les prix à la mi-juillet étaient 35€/t plus compétitifs que les prix français rafflent...
Lire la suite >>>

Les Cours MATIF

Blé MATIF

Déc 2017 161.25€/T   -0.25
Mar 2018 167.00€/T   -0.25
Mai 2018 170.75€/T   -0.25
Sep 2018 173.50€/T   0.00

> > > Tous les cours du Blé MATIF, Maïs MATIF et Colza MATIF

Les cotations sont fournies par vwd group

Les Guides conso

Tout savoir sur le contrôle obligatoire des pulvérisateurs

Le dispositif de contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs est effectif depuis le 1er  janv (...)

> > > Tous les guides conso

Forum

Derniers posts

Le Baromètre des marques Septembre

Logo de Fendt

Catégorie Tracteurs

Logo de Claas

Catégorie Moissonneuses-batteuses

Logo de Horsch

Catégorie Outil de travail du sol

Logo de Monosem

Catégorie Semoirs Monograines

Logo de JCB

Catégorie Chargeurs télescopiques

Logo de Maupu

Catégorie Remorques

Logo de Kuhn

Catégorie Pulvérisateurs

Logo de Bayer CropScience

Catégorie Produits phytosanitaires

> > > Participez au baromètre des marques
> > > Voir les baromètres des mois précédents