Vous êtes ici:
Vidéo

Le blé meunier d'Apt devient une "sentinelle du goût" pour le mouvement Slow Food (Vidéo)

Par Jean Moullart | Publié le 13 Mai 2010 à 22:01
Le blé meunier d'Apt devient une "sentinelle du goût" pour le mouvement Slow Food (Vidéo)
Le blé meunier d'Apt vient d'être consacré "sentinelle du goût" par le mouvement international Slow Food qui veut protéger et développer le patrimoine alimentaire et la biodiversité agricole, a annoncé hier mercredi le Parc naturel régional du Luberon. Cette céréale ancienne, cultivée à partir de semences retrouvées en 1985 par des techniciens du parc, fait parallèlement son entrée aux côtés du petit épeautre de Haute-Provence ou de la brousse du Rove dans "l'Arche du Goût", créée par Slow Food en 1996 pour cataloguer les aliments traditionnels en danger de disparition.
Lancer la discussion sur le forum

Le blé meunier d'Apt "présente d'intéressantes qualités gustatives et nutritives" et est "mieux supportée par les personnes intolérantes au gluten", selon un communiqué du parc. La filière, aujourd'hui reconstituée, rassemble des agriculteurs des Alpes-de-Haute-Provence et du Vaucluse, un moulinier et des boulangers.
Le comité français de l'Arche du Goût l'a admis durant une réunion le 17 avril à l'Université du Vin de Suze-la-Rousse (Vaucluse).


A côté de l'admission dans l'Arche qui permet de documenter la production d'un produit, son classement comme "sentinelle du goût" permet d'en développer la production artisanale avec le soutien de Slow Food (restauration lente, par opposition à fast food, restauration rapide) et de partenaires.
"Sentinelle veut dire ce qui protège les artisans contre la marée montante des produits globalisés et homogènes", explique Slow Food. Initié en 1986 en Italie et fondé à Paris en 1989, le mouvement a son siège à Bra (Italie) dans le Piémont et revendique plus de 100.000 adhérents dans 132 pays, selon son site
www.slowfood.com.


Développées d'abord en Italie, qui compte quelque 200 des 300 produits concernés, les sentinelles comprennent aujourd'hui en France notamment la volaille Coucou de Rennes (Ille-et-Vilaine, le navet noir de Pardailhan (Hérault) ou la pomme de Risoul (Hautes-Alpes).


Ailleurs dans le monde, le riz des montagnes de Malaisie, les haricots noirs basques ou des graines comestibles de l'Amazonie brésilienne en font également partie.




Vidéo associée à cette actualité :




Images associée(s) à cette actualité :


Commentaire(s)